Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 13:41

C'est le thème de l'exposition qui se tient jusqu'au 31 décembre.

Quand nous sommes allées la voir avec mon amie Suzanne, nous sommes arrivées à l'ouverture (10 heures) et nous sommes dépêchées pour qu'elle ne rate pas son train à 17 h 30. Nous nous sommes attardées au restaurant du lieu. La prochaine fois, nous nous munirons de sandwichs. Nous n'avons donc pas vu les deux dernières salles consacrées à deux cantatrices américaines contemporaines. Mais nous sommes beaucoup attardées devant les films et les voix de Régine Crispin, Maria Callas et Monserat Caballe.

Une salle est consacrée à Dalida, diva à sa manière. Dalida qui était la chanteuse préférée de mon père (et Danielle Darrieux, son actrice préférée). Ses robes de scène, signées de grands couturiers, sont présentées une à une. Et la présentation de chacune est illustrée d'en enregistrement d'une émission de variété où elle les a portées. Lors de mon premier passage, j'ai failli entonner avec elle "Arriva Gigi l'amoroso...". Et, j'ai été, hier, à deux doigts de me laisser aller.

"Gigi l'amoroso" était le surnom que nous avions donné à un de nos copains de fac au prétexte que ses parents étaient venus d'Italie dans les années 50. C'était un garçon très inhibé et très "fleur bleue" qui  n'a jamais su qu'entre nous nous l'appelions Gigi. Celà m'a donc donné l'occasion de repenser à lui.

A l'époque, dans le car qui nous emmena en "voyage d'études" à Carcassonne et Béziers, nous avions également beaucoup chanté "C'est un beau Roman, c'est une belle histoire", de Michel Fugain et son Big Bazar, que j'étais allé entendre à Saint-Etienne, car nous accompagnait un prof qui s'appelait ainsi. Il était spécialiste d'histoire ancienne et d'archéologie, et nous le trouvions un peu "rétro". Il occupait ses étés à faire des fouilles. Quand il s'est marié, avec une autre prof d'histoire ancienne au look un peu démodé et à la mise en pli bien laquée, nous avions mis au point une plaisanterie qui nous faisait beaucoup rire :"Comment a-t'il rencontré sa femme ? - En faisant des fouilles". 

 

Mais tout ceci n'a rien à voir avec l'exposition "Vestiaire de divas"...

Après celle consacrée à Rudolf Noureev, c'est une belle exposition. Maintenant, des fiches explicatives de chaque vitrine sont disponibles. Et les archives de l'INA, les interview ou les extraits chantés, qui manquaient un peu au début de l'existence du CNCS sont très éclairants... Et rendent les visites des passionnées que nous sommes, de plus en plus longues.

La boutique au rez-de-chaussée est remarquablement bien achalandée en enregistrements d'opéras ou de ballets. Les livres à destination des enfants sont extrêment bien choisis. On peut même y acheter du thé russe, mais je préfère encore le "Twinings" !!!!!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

kéline 20/08/2010 11:55


Voila une visite à ne pas rater lors de notre prochain passage à Moulins !
Ah Gigi je ne l'ai jamais oublié :))
Excellente votre plaisanterie, elle aurait sans doute amusé les deux profs s'ils en avaient eu connaissance.
Bonne après- midi Dominique


patriarch 15/08/2010 20:41


Avec en fond , des chansons, je visite aussi !!! Belle soirée :**


Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens