Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 14:00

Le Congrès des Sociétés Historiques et Scientifiques (CTHS pour les intimes) s'est tenu cette année, à NEUCHATEL, en Suisse.

NEUCHATEL, entre 50 000 et 60 000 habitants, capitale d'une république confédérée : le Canton de NEUCHATEL qui compte 130 000 habitants.

Un lac : je suis arrivée par un train, vers 17 heures, une belle journée d'avril. La lumière était splendide... Au loin, on voyait les montagnes ennneigées, lac neuchatel

 

P2110576

 

des vignes (entre l'autoroute et la ligne de chemin de fer),

P2130688

un "centre d'interprétation" comme l'on dit au QUEBEC appelé le Laténium (car le site de LA TENE est sur le lac de NEUCHATEL) très bien fait (outre l'époque de La Tène, on y évoque la civilisation protohistorique des "lacustres"), une université au bord du lac, grande comme un collège 600 (on a tenu à préciser sur la vitre de la cafétéria des étudiants : "ceci n'est pas un restaurant de plage, une tenue correcte est exigée").

Je me suis bien musclé les fesses, car mes revenus de personne âgée étant désormais fort modestes, je n'avais pas les moyens de loger à l'hôtel et j'ai trouvé une chambre d'hôte sur les hauteurs de NEUCHATEL pour 50 Francs suisses (CHF), soit environ 40 €.

J'ai testé le vin blanc, récolté en 2009, "non filtré" de NEUCHATEL ("c'est la période", m'a-t'on dit).

P2110609

 

P2110610

 

P2110611

Je n'ai pas pu tester le lapin à l'"ail des ours" au restaurant où je l'avais repéré, car il était bondé quand je m'y suis présentée. A la place, je suis allée manger Kasher (ça, on ne trouve pas à MOULINS). Un autre jour, je me suis régalée avec des "Roesti" (de la "rapée" comme l'on dit à SAINT ETIENNE) qui accompagnait une "carbonade" (bon, ce n'est pas très suisse !) arrosée d'une excellente bière rousse. J'ai aussi testé le Pinot Noir de NEUCHATEL (c'est comme le SAINT-POURçAIN : j'en ai goûté un très acide, et le second essai m'a fait découvrir un très bon vin rouge).

Au marché qui se tenait le samedi matin, on vendait de l'ail des ours (ça ressemble beaucoup à des feuilles de muguet), des "dents de lion" (ça, je connaissais car l'expression est aussi employée à LYON. A SAINT-ETIENNE, on va plutôt "aux barabans". Et dans l'Allier, on mange plus prosaïquement des pissenlits), et du fromage de cabri frais ! 

Au musée des Beaux Arts (superbe décor Art Nouveau)

P2110588, le conservateur a eu une idée que j'ai trouvée géniale. Tous nos musées de province sont encombré de croûtes et d'objets de collection qui encombrent désormais, plus qu'autre chose : et bien, lui les a réunis dans une exposition permanente, appelée "La nature dans tous ses états", ce qui lui a permis de mettre ne valeur des objets assez disparâtes, mais décorés de fleurs ou d'animaux. Et d'évoquer l'"identité suisse" par des tableaux romantiques de montagnes, de torrents furieux et de lacs paisibles.

 

A noter aussi, un legs d'une très jolie collection d'impressionnistes : Monet, Sisley.

 

Quant au congrès lui-même : on ne peut pas assister à toutes les communications, il y a plusieurs "ateliers" et une dizaine de communications en même temps. Mais j'ai découvert chez les géographes et les archéologues des thèmes fort intéressants, tout comme les deux conférences de fin d'après-midi que j'ai entendues.

 

Avant de repartir, j'ai acheté du chocolat !

Partager cet article

Repost 0
Dominique LAURENT - dans mes voyages
commenter cet article

commentaires

Laval (Jean-François) 20/04/2010 17:41


1) sur l'objet principal du déplacement, connaîtrons nous le thème du congrès ? J'ai passé une semaine en 1995 à Neuchâtel pour la biennale des SG des universités francophones dont je ne sais plus
du tout l'objet.Au delà du motif essentiel de ce rassemblement : apprendre le québécois universitaire. Je me souviens d'un fait important: avoir été réveillé le vendredi par les éléphants du cirque
national suisse qui s'ébrouaient dans le lac à la fin de leur semaine neuchateloise.Pour le musée, je n'ai pas traversé l'espalanade qui m'en séparaient de l'hôtel ( payé par nos établissments)
2) pour rester dans la faune, c'estprobablement à la recherche d'un ours que j'ai découvert Neuchâtel puisque c'était la première étape d'un voyage en coccinelle d'Innsbruck à Tarbes par N. donc et
Marvejols.J'ai sauté de l'hotel par la fenêtre non pas pour une grivélerie m ais parce qu'il était fermé à 6 h du matin, alors que la police cantonale enlevait les véhicules stationnés
malencontreusement sur la place du marché.
3 ) l'helvétitude romantique trouve sa place dans la création des identités nationales du fin 18 e et 19ème ( cf Le livre d'Anne Marie Thiesse ( Points histoire) qui écrit p 192,"La Suisse, même si
son territoire s'agrandit au début du XIXème -(njfl: Neuchâtel !), reste bien mince entre de larges voisins : elle se fait haute,très haute . le pays des Helvètes se représente tout en cimes
prodigieuses et étincelantes." cf aussi affaire des minarets
4)si le reportage gastronomique est, comme d'habitude savoureux, on reste tout de même sur sa faim sur le chocolat.C'est tout de même le mets préféré du pdt de la République; on peut en manger plus
souvent que des oeufs brouillés, des ortolans ou de la tête de veau sauce gribiche, le choix de ses prédécesseurs.


patriarch 13/04/2010 06:54


du chocolat, bien sur comme tous ceux qui y vont !!!

belle journée.


Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens