Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 17:05

PB190496

 La population du Vietnam compte sans doute, actuellement  86 ou 87 millions d'habitants, au taux de croissance démographique qu'elle connaît.

 

Les vietnamiens vivent le long d'une bande côtière et dans deux deltas.

 

Sur la bande côtière, il faut non seulement construire les maisons, mais aussi faire passer les autoroutes. Ici, on a l'impression que le ferry est sur la route.

 

Il y a bien, vers Dalat, une zone de moyenne montagne qui pourrait être plus intensément occupée (après tout, on pourrait étager les rizières), mais les vietnamiens sont un peuple qui a besoin de l'eau .

 

En période de fortes pluies, ils s'accomodent des inondations. A Hoï Han, ancien port, et désormais petite ville très touristique, là où j'ai demandé à combien de crues les habitants devaient faire face annuellement, les propriétaires de restaurants refont les peintures et la décoration deux ou trois fois par an, quelquefois plus et celui avec lequel j'ai parlé avait l'air de trouver celà très naturel.

 

PB190572

 

On n'identifie pas bien la limite entre la terre et l'eau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PB190582

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

On s'équipe de capes de pluie et on continue impertubablement de vaquer à ses occupations. Et, après tout, avec des tongs, l'eau peut s'écouler somme toute assez facilement...

File 091 

File 092

Une légende raconte l'origine du peuple vietnamien : Il y a des milliers et des milliers d'années, régnait sur le sud du pays un souverain du nom de King Duong. Il était doté d'une force surhumaine et possédait le pouvoir de marcher sur l'eau avec autant d'aisance que s'il était sur la terre ferme. Un jour qu'il se promenait sur le lac de Dong Dinh, il rencontra la princesse Long Nu, la ravissante fille du roi-dragon qui gouvernait les eaux. Tous deux tombèrent amoureux et se marièrent. Leur premier fils, en grandissant allia les qualités de sa mère à celle de son père : il pouvait briser les troncs d'arbres, broyer les rochers avec autant de facilité que des coquilles de noix et retomber sur l'eau comme un chat sur ses pattes. Il était aussi intelligent qu'avisé.

La suite est à lire dans "Le Dragon et l'Immortelle ou l'origine du peuple vietnamien", une des nouvelles extraites de Le lac né en une nuit et autres légendes du Vietnam, Actes Sud, collection Babel. Un ouvrage comme je les aime qui ne comprend pas plus de 134 pages.

 

J'ai appris que l'on cherchait à développer la construction de maisons sur pilotis. Mais celà ne concernenra que les gens les plus aisés. Les autres continueront à habiter dans des maisons en tôle. La tôle qui a remplacé les toitures en palme, qui, à mon avis, devaient être plus confortables, l'été, notamment.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Dominique LAURENT - dans mes voyages
commenter cet article

commentaires

kéline 04/05/2010 19:41


Les légendes ont toujours un pied dans la réalité.
j'espère pour eux que cette humidité ambiante ne favorise pas les maladies rhumatismales. Je me pose toujours cette question quand je vois les péniches ancrées sur les bords de la Marne. Bien
entendu les rhumatismes c'est mon point faible.


Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens