Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 19:30

Il faut bien que je me rende à l’évidence : je vis au dessus de mes moyens. J’ai besoin de beaucoup d’espace pour entreposer ma documentation et mes bouquins. Mais je ne devrais pas habiter dans plus de 50 m2, même à Moulins, si je voulais avoir une température uniforme de 20 ° !

Il y a deux ans, j’ai essayé de ne pas dépasser 19 ; l’an dernier, je suis descendue à 18. Je n’étais pas sûre de pouvoir établir un nouveau record cette année : mais je suis très fière d’avoir pu le faire. Je n’éprouve pas la moindre sensation d’inconfort.

Il faut dire que je suis surentraînée : n’arrivant pas à m’alimenter en lecture suffisamment quand j’allais en vacances chez mes grands-parents, ma grand-mère m’a appris à faire du tricot : je me tricote des pulls en laine et des chaussons. De beaux motifs irlandais !

Etant germaniste, j’ai rapporté de mes séjours en Allemagne l’habitude des couettes. Et je suis une héritière : outre de vieux chiffons faits dans de vieux draps, j’ai hérité de couvertures. Et même d’un édredon, objet bien oublié.

Quand j’allais en vacances chez mes grands-parents l’hiver, j’ai appris à me déshabiller au coin du poêle derrière un paravent et à aller dormir sans traîner. J’ai eu froid une seule fois : à la tête. Malgré le bois de lit, le mur en pierres était glacé et je n’ai pas pu m’endormir. Dans mon logement de fonction, au Chambon, qui était mal isolé, une année où il a gelé à – 25 ° pendant une semaine, je n’ai pas eu de honte à dormir avec un bonnet de ski (en pure laine vierge).

Et puis, surtout, j’ai été gestionnaire d’établissements scolaires pendant un quart de siècle : j’ai, au cours de cette période, employé beaucoup de salive à expliquer au corps enseignant que l’hiver, il faisait froid et qu’on ne venait pas travailler en chemisier et en tongs. Et sauf dans mon premier poste, où mon bureau était surchauffé, j’ai, par un concours de circonstances, occupé des bureaux en bout de circuit. Le dernier avait en outre  des fenêtres basculantes ne fermant jamais complètement et en simple vitrage sur deux côtés, soit une bonne dizaine de mètres. Je n’ai jamais souffert du froid. En revanche, je m’enrhumais, parce que quand j’allais dans le bureau de mes secrétaires, je me mettais à transpirer.  Attraper un "échauferdi" comme on dit en Bourbonnais, c'est le plus grand risque (chaud -froid).

 

Grâce à ce don, je peux m'offrir le luxe de vivre dans un espace où je me sens à l’aise.

Et l’été, je me refuse absolument à souscrire aux pressions pour me faire installer une climatisation. Parce qu’à l’inverse, j’enfonce une porte ouverte, l’été, il normal qu’il fasse chaud.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

kéline 30/01/2013 12:19

Nous en sommes à 19°. Quand je reste une demi-journée sans mettre le nez dehors et que mon nez commence à être froid, , je fais des petits exercices de gym pendant qqs minutes et hop j'ai chaud à
nouveau.
Quand j'étais interne au lycée de Tournon, les dortoirs n'étaient pas chauffés et le matin, les surveillantes ouvraient grand les fenêtres, même quand il gelait mais j'étais couverte et '
édredonnée ' jusqu'aux yeux.
Surtout pas de climatisation en été !

patriarch 29/01/2013 07:23

Je me souviens de ces énormes édredons en Allemagne. J'étais continuellement en train de le ramasser la nuit...J'ai travaillé 5 ans pour une firme allemande de Dillingen.(Sarre)

Bonne journée. Bises

Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens