Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 12:48

J'ai découvert récemment que les normands entendaient promouvoir leur région par un site nommé "heula".
Pour qui  ne s'est jamais rendu dans cette région exotique, il convient d'en donner un retranscription phonétique plus vivante du "heula" : lorsque je travaillais dans un lycée sarthois, et qu'arrivaient les cars de ramassage scolaire, à 7 h 30 le matin, j'entendais de mon bureau de toutes fraîches jeunes filles éructer des "Heûûûûlâ" tonitruants. Si le département de la Sarthe dépend de la région "Pays de Loire", il peut, tout au moins dans sa partie nord, être déclaré "normand d'honneur". Avec des noms de famille que je n'avais encore jamais entendu et qu'il m'a fallu apprendre à orthographier : Ched'homme, Sep'chat... Ou fleurant bon la campagne : comme Bellavoine, Bellepomme. Une curieuse propension aussi à prénommer les filles Lydie...
La proximité relative de la mer fait que la région n'est jamais froide : mais ce qui m'a étonnée c'est que quand le brouillard tombait, l'hiver, il pouvait ne pas se lever une bonne semaine d'affilée. Un prof de gym rapatrié d'urgence, et en plein hiver, de Côte d'Ivoire où il y avait eu (déjà !) des troubles, prétendait ne jamais avoir le courage d'ouvrir ses volets de la journée. Le conseiller d'orientation, au contraire, sarthois d'origine, prétendait que cette ambiance était propice au rêve. Moi qui suis myope, j'avais l'impression de voir sans lunettes ! Habituée au climat froid de la région stéphanoise, et abusée par le palmier qui poussait devant la fenêtre du premier logement que j'ai occupé, je n'ai pas tardé à faire une belle bronchite.
Je me suis acheté une galetière, ai appris à faire des crêpes au sarrazin et à déboucher les bouteilles de cidre produit par le grand-père de la documentaliste qui faisait tenir le bouchon avec du fil de fer sans faire de trous au plafond. J'ai toutefois évité de sacrifier trop souvent à une coutume locale : boire son petit café du matin avec un verre d'alcool de pomme.
Naturellement, pour Noël, avec deux profs du lycée originaires de la région lyonnaise que je ramenais jusqu'à la gare de Moulins, nous chargions la voiture en boudin blanc et en pots de rillettes.

Mais j'ai été très contente de quitter la région : c'était vraiment très calme. Et je n'étais pas en âge de l'apprécier, malgré des amis sympa, mais qui n'avaient qu'une obsession : demander leur mutation vers leur région d'origine. 

Partager cet article

Repost 0
Dominique LAURENT
commenter cet article

commentaires

patriarch 30/12/2009 06:46


Belle analyse, mais je ne peux guère juger, n'ayant vécu là bas que par épisodes des chantiers !!! Belle journée .


la Californienne 17/12/2009 06:13


Ah oui ! C'est un commentaire de notre epoque. Je pense souvent des ans auparavant -- le travail, la peine, les obstacles pour nous femmes. Il me semble que la situation s'ameliore un peu
aujourd'hui. Mais je n'en suis pas certaine ... on verra. Bisous et merci pour ta visite,

Marilyn


kéline 11/12/2009 08:22


Heula ben c'est bientotl'Noël didonc
Bellepomme, Bellavoine et toute une tradition agricole qui perdure
je connais deux jeunes filles, perdues en RP aspirant à retourner dans leur région d'origine qui s'appellent Lydie en effet :)
tes souvenirs normands sont très agréables à lire


Dominique LAURENT 11/12/2009 12:21



J'ai recherché hier quel était l'autre nom de famille curieux, typique : c'est Sepchat ! Je reviens (à pied) du marché et vlan ! l'illumination.
Je veux depuis quelques temps faire un recensement des noms de famille typique de ma région de l'Allier. Il en est un, plus particulièrement, que me ravit : c'est Portejoie. 



Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens