Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 13:34

L’affaire Golgota picnic fait écho, dans ma mémoire à une autre affaire : celle de la bombe placée dans un cinéma où était, en 1988, projeté le film de Martin Scorcese : « la dernière tentation du Christ ».

La pièce sera-t’elle programmée à Moulins l’an prochain ? J’en serai quand même très étonnée. L’adjointe à la culture d’Yzeure ou celui d’Avermes s’y risqueront-ils pour leur part ?

Bref, n’ayant pas vu cette pièce je suis dans l’incapacité de la commenter.

 

En revanche, je connais bien l’œuvre de Nikos Kazantzakis et j’ai lu « La dernière tentation ». J’ai d’ailleurs aussi lu un autre de ses romans : « Le Christ recrucifié », ainsi que « la Liberté ou la mort ».

Et là, franchement, je ne comprends pas les réactions que le film de Scorcese, un sicilien, catholique assumé, a pu générer. Jusqu’à aller mettre une bombe dans un cinéma pour protester contre sa projection.

C'est au cours de plusieurs voyages en Crète que j'ai appris à connaître les livres de Kazantzakis. Je m'étais aussi pris de passion pour les films de Théo Angelopoulos (c’était une période où aller voir un film qui durait 5 heures ne m’effrayait pas !). J'en ai beaucoup appris sur l’histoire récente de la Grèce et j'ai beaucoup de considération pour le courage de ces gens. Je susi aussi très en colère quand j'entends qu'on les traite de paresseux. Mais je m'éloigne de mon sujet.

J’ai trouvé que tant "la dernière tentation," que le "Christ recrucifié" étaient des œuvres passionnantes, empreintes d’un profond mysticisme. De mes années de cathéchisme, je me souvenais que le Christ avait hésité, avant d’entrer dans sa Passion,  à suivre son destin divin ……  Et si les sœurs qui m’ont enseigné le cathéchisme trouvaient que je n’évoluais pas dans un milieu très favorable, elles s’accordaient toutefois à dire que je connaissais bien mes leçons.  Le Christ en étant à la fois humain et dieu … est donc capable de vivre et de comprendre les angoisses des hommes disait notre père abbé. Si différent des dieux grecs, paillards, uniquement occupés par leur propre plaisir et ne s’intéressant aux hommes que pour leur faire de sales blagues à Pâris, à Œdipe, à la mère d’Antigone (les armateurs grecs sont à cet égard un peu des dieux !).


Aussi je suis perplexe que des catholiques qui se veulent si fervents soient aussi hermétiques au mysticisme. Pierre Desproges disait qu'il était un athée mystique : n'y a-t'il donc que les athées pour y être sensibles ?

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

kéline 04/01/2012 14:02

Il y a autant de foi qu'il y a de croyants, seuls les groupes constitués donnent à la foi et au mysticisme leurs lettres de ...sottise.
Ma mère va bien mais s'éteint tout doucement, elle sera bientôt centenaire...
Bonne suite Dominique

Jeanmi 29/12/2011 22:39

Je crois que le problème vient des 3 monothéismes. Tant que l'Homme se bricolait une spiritualité à bas polythéismes tout se passait relativement bien, pas toujours, il est vrai, mais en gros
personne ne cherchait à convaincre l'autre. Tout à changé avec le monothéisme car derrière est arrivé le désir d'imposer par la force sa croyance au nom du seul vrai dieu. Puis vint très vite le
désir de mêler pouvoir politique et dogme religieux. Le premier étant l'assurance d'assoir le second. Depuis c'est la m... et ça n'est pas près de se terminer. Une seule solution la Laïcité !

Dominique LAURENT 30/12/2011 00:15



Le monothéisme n'arrange en effet pas les choses. Toutefois, je suis allée en Inde, où en apparence cohabitent toutes les sectes d'adorateurs d'innombrables dieux. Mais des évènements historiques
récents ont démontré que malgré celà, peut exister une grande intolérance entre les divers groupes : c'est la garde sikh d'Indira Gandhi qui l'a assassinée, les heurts entre musulmans et
hindouistes sont d'une incroyable violence. Et ce sont souvent les hindouistes qui vont preuve de la plus grande intolérance... Celà se double de nationalisme, mais pas seulement.


Constitutionnellement, la société indienne est laïque (la traduction anglaise qui se rapproche le plus de cette notion est le mot "secularism"). Plus que la laïcité, ce qui est fondamental, c'est
le respect de l'autre, de ses croyances et de ses interrogations devant les grands mystères de la vie, de la mort. Et de la création du monde : car même la théorie du "big bang" ne donne pas
toutes les réponses : qu'y avait -il avant ?



Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens