Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 12:46

Je vais presque tous les ans au Mont Beuvray, au musée de Bibracte. Je connais par coeur le musée, mais chaque année est présentée une exposition différente. Celle de l'an dernier intitulée Bibracte - Katmandou ne m'avait pas vraiment inspirée : à tort, car le catalogue qui en a été fait et que j'ai consulté m'a fait regretter ma paresse. Cette année sont présentées les fouilles du site de la Tène, et les nouvelles hypothèses sur son interprétation.

Après la visite du musée, on peut ensuite découvrir l'ancien oppidum : je conseille de monter à pied (une bonne demi heure de marche) plutôt que d'emprunter la navette. La promenade au milieu des arbres centenaires est fabuleuse.


C'est donc en me rendant à Bibracte, il y a deux ans, que, tenaillée par la faim,  après avoir viré et reviré sur les routes du Morvan, je me suis arrêtée à Luzy (58) dans un restaurant qui ne payait pas de mine.
Nous étions fin septembre. C'était la fête de la châtaigne : j'ai pris un menu d'automne. Autour de moi, je voyais passer des "compositions" culinaires spectaculaires. Car non seulement, la cuisine est originale et goûteuse, mais la cuisinier aime que ses plats soient beaux à voir.
De la purée de topinambours était servie avec le fois gras commandé par mes voisins et l'on a bien voulu m'en apporter pour que je la goûte.
Mon repas m'avait coûté 20 ou 25 euros.

Voici, en photos, mon menu de la semaine dernière (35 euros).
Après un apéritif sans alcool, accompagné de quelques amuse-gueule

on commence le repas par une mise en bouche : une petite mousse safranée sur du riz et des moules

J'ai beaucoup aimé l'entrée : émincé de queue de boeuf avec des poivrons rouges... en compression !

Le plat principal était une variation autour du lapin aux pruneaux

En accompagnement, un verre de vin de la Nièvre... A température idéale après une heure et demie d'attente, car l'inconvénient d'un service aussi spectaculaire est qu'il faut bien disposer de 2 heures et demie devant soi. Le restaurant de l'Hôtel du Morvan, puisque c'est son nom, est réputé et était plein.   
Après un choix de délicieux fromages qui me permirent de finir mon vin, venait l'heure du dessert. Jusqu'alors, hormis la présentation, on était plutôt resté dans le classique.  Le dessert alliait la pomme, un mousse de céleri, un macaron vert et une gelée d'estragon.

Je n'avais plus de batterie et n'ai donc pas pu photographier les "douceurs" qui accompagnaient le café : un petit macaron à la mangue, une pâte de fruit aux agrumes, de la guimauve et des caramels  maison.  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

la californienne 28/08/2009 18:23

J'ai de l'eau a la bouche, apres tes photos de ton superbe diner au restaurant. Oui, chaque plat est comme un chef d'oeuvre et tous les plats me semblent bien attirants en ce qui concerne les gouts. Surtout le lapin avec pruneaux -- un regal ! Je me dirai "miam-miam" pour toute la journee aujourd'hui, je pense. Bisous et bon weekend, chere Dominique.

Marilyn

kéline 20/08/2009 14:06

Que tous ces plats sont appétissantes et le rapport qualité prix vraiment intéressant.
Je retiens le musée de Bribacte, on aime bien faire des détours lorsqu'on descend en Ardèche et je retiens aussi le nom de ce petit village où l'on mange de si bonnes choses raffinées et bien présentées

patriarch 20/08/2009 10:03

bon ce ne sera pas mon repas de midi :Pp

Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens