Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 19:35

Pas plus tard que ce matin, au café où j'aime glôser sur des sujets aussi nombreux que variés, était évoqué le problème des relations entre les producteurs agricoles et la grande distribution. On s'est donc penché sur le problème des marges, brutes et autres.

J'ai essayé de faire entendre ma différence en affirmant que les agriculteurs avaient sans doute du souci à se faire pour l'avenir : mais face à 2 représentants de commerce et à un artisan plombier, ma parole de fonctionnaire a peiné à se frayer un chemin.
On m'a fait remarquer que quand des producteurs se groupaient et vendaient directement, ils le faisaient pour aussi cher que les grandes surfaces... ce n'est pas faux.

Comme il est vrai que la TVA est passée de 19,6 % à 5,5 % pour les cafetiers et les restaurateurs.. et qu'ils affirment ne pas être en mesure de diminuer leurs prix.

Le sujet d'actualité qui a suivi portait sur les soldes ! Un des représentants multi-cartes a rappelé qu'en France, la loi interdit de vendre à perte. Or l'on constate que des rabais de 60 % sont consentis.
J'en ai profité pour attirer l'attention sur les conditions de vie des petits chinois, qui à l'autre bout du monde travaillent 14 heures par jour ("c'est normal. S'ils veulent gagner plus, il faut bien qu'ils travaillent plus", m'objecteront certains), vivent dans des dortoirs qui sont la propriété de leur patron et pour lesquels ils s'acquittent de loyers exorbitants.

L'avenir pour les salariés (et gros grapilleurs de marges) qui perdent leur emploi en France, c'est, ont proposé récemment certaines firmes multinationales, d'aller occuper un emploi en Inde, au salaire mensuel local (ou plutôt au salaire
horaire ! - drôle d'idée des syndicats français, tout de même, que cette mensualisation. Une nouvelle réforme à entreprendre pour nos politiques ??).

Nous entrons dans un monde sans éthique, qui aurait paru absurde il y a encore 50 ans, en Europe, mais qui ne l'est pas partout sur la planète (sinon, on se préocuperait plus du sort des petits chinois qui fabriquent des baskets ou des petits équatoriens qui extraient du minerai à 4000 m d'altitude). Faut-il alors s'étonner que quelques petits malins, quelque part au bout d'une connexion internet, ont mis au point une arnaque à laquelel j'ai été confrontée : aurait-elle été rédigée en français, je pense que je l'aurais vu venir plus tôt. Mais elle m'a permis de réviser mon anglais et est très marrante. Elle illustre à sa façon ce problème de coût et de marge, et la façon dont nous sommes déconnectés peu à peu de la réalité économique telle que l'on me l'enseignait à l'école primaire : PV = PR + Bénéfice (Prix de vente = prix de revient + bénéfice) étant entendu à l'époque que ce dernier devait rester raisonnable.
Je m'explique : j'ai aménagé une chambre d'hôtes dans la maison que ma laissée ma tante, dans mon village natal. Et j'ai ouvert un blog sur internet. Après que j'ai constaté la visite de ce blog par des adresses IP localisées en Côte d'Ivoire, j'ai été contactée par quelques "docteurs africains" pour des séjours de 2 à 3 mois. A priori, je ne vois pas pourquoi je ne recevrais pas d'Africains désirant visiter la France : mais je n'ai pas capacité à héberger les 6 à 8 personnes que l'on m'annonçait. J'ai donc répondu et conseillé de contacter "Gîte de France" et de chercher plutôt un "gîte" et non une "chambre d'hôtes".
Et puis il y a 15 jours, j'ai reçu un message d'un "docteur" écossais. Il disait travailler pour une agence de voyages "chrétienne", qui existe effectivement : j'ai vérifié. Il avait pour mission de trouver un hébergement à deux couples qui souhaitaient fêter leurs 10 ans de mariage en France : en même temps que moi, ils contactaient aussi des chambres d'hôtes dans le sud de la France et dans la vallée du Rhône. J'ai répondu que mes capacités d'accueil étaient limitées et l'ai orienté sur http//:www.noyantdallier.com où il trouverait d'autres hébergements comptant 2 ou  3 chambres.
Je connais mal les moeurs des chrétiens, notamment dans leur version "presbytérienne" comme les Ecossais, et ai bien trouvé un peu curieux que ces clients cherchent aussi bien 2 chambres avec un lit double que 4 chambres "single". Mais après tout !!! J'ai été à deux doigts de leur conseiller aussi de contacter l'évêché. Certains couvents, ou les frères de la confrérie saint Jean de Souvigny, par exemple, offrent des hébergements très simples, mais qui sont sans doute plus propices à une élévation spirituelle que ma maison. Même si j'ai conservé, au dessus de son lit, le crucifix de ma tante...
J'ai à nouveau été contactée à propos de mes tarifs. J'ai satisfait à la demande et ai reçu un nouveau message me demandant quelle somme je voulais qu'on me verse pour 20 nuitées : j'aime bien mon département et essaye de le promouvoir, mais un voyage de noces anniversaire de 20 jours au coeur du bocage !!! Et puis mon correspondant semblait avoir des difficultés avec les multiplications, puisqu'il était obligé de me demander combien faisaient 50 euros x 20.
Curieuse de voir où il voulait en venir, je lui ai obligemment communiqué les résultats de l'opération : il se trouve que je possède bien la table de 2 et celle de 5.
Je lui avais dit précédemment que je n'était pas équipée pour un paiement par carte bancaire :  il s'est donc proposé de m'envoyer un chèque de 10 000 euros, sur lequel je pourrais prélever les 1 000 euros qui me revenaient, plus un bonus pour couvrir mes diverses charges. Voilà qui est "gallant" comme l'on dit en anglais ! On me contacterait ultérieurement pour savoir à qui verser le surplus.
Enfin, il concluait en espérant que ma maison était confortable pour le bien être de ses clients ! Curieuse démarche commerciale, qui fait intervenir en fin de négociation cet aspect du problème, qui pourrait pourtant paraître fondamental.
J'ai donc répondu qu'une provision de 500 euros et une confirmation d'inscription me suffisaient.
Une demi heure plus tard, je recevais un autre e-mail où l'on m'expliquait que les "clients" avaient d'ores et déjà signé pour leur voyage de noces de 3 semaines une chèque de 10 000 euros et que c'était à moi qu'incombait la charge de l'encaisser.
En dehors du fait que cette arnaque ressemble beaucoup à celle qui a court pour l'achat de voitures d'occcasion, j'imagine l'apprenti escroc, derrière son écran (en Afrique ou ailleurs : car l'adresse dont émanait le message avait une extension *.co qui identifie normalement la Colombie), qui trouve normal qu'on fasse payer 10 000 euros à un couple pour 3 semaines de séjour, dont l'essentiel du coût (l'hébergement) s'élève à 1 000 euros. Même s'il compte les envoyer manger midi et soir dans le restaurant le plus cher de la ville (120 euros par jour, soient 2 400 euros de repas) et qu'il leur paye le déplacement en taxi de Moulins à Noyant, le "produit" dégage une bonne marge. De quoi recruter du personnel !!! Et  il espérait que je ne m'étonne pas qu'en possession de 2 chèques de  ce montant (puisqu'à l'origine on me proposait d'héberger deux couples), il n'ait pas encore le début du commencement de l'idée de l'endroit où il allait les envoyer (mieux que dans l'émission "rendez-vous en terre inconnue" !), puisque son "mail" circulaire était envoyé à des adresses qui recouvraient toute la France !
J'aime bien donner des conseils en matière de gestion, mais je n'ai pas cru  bon de l'encourager sa petite entreprise et me suis bien gardée de lui donner des conseils pour rendre plus crédible son arnaque. Aussi, l'ancien comptable public que je suis, a terminé la transaction en affirmant au docteur écossais que ses clients seraient les bienvenus, mais que je ne pouvais en aucun cas devenir le "cashier" de son agence de voyage. L'accueil de touristes est une chose : le maniement d'argent est un autre métier. Tout au moins en France, et pour longtemps encore, je l'espère.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

LIZOTCHKA 08/08/2009 10:03

Terrible, pa sde répit avec ces escrocs. Un site intéressants sur ce sujet (son forum notamment): croque-escrocs.fr.

kéline 06/07/2009 14:54

incroyable cette histoire d'arnaque, heureusement que tu es assez fufutte pour l avoir démasquée, imagine que tu aies encaissé le chèque :)

Dominique LAURENT 06/07/2009 18:48


D'après ce que je sais des gens qui se sont fait avoir en vendant une voiture à quelqu'un qui proposait pour la payer d'encaisser un chèque pour lui (là, j'avais affaire à un pseudo docteur
écossais, mais souvent ce sont des africains qui se présentent qui affirment être embarrassés et ne pouvoir payer autrement qu'avec ce chèque : donc ils pensent faire oeuvre charitable), ils
remboursent le supplément avant d'avoir pu encaisser l'argent sur leur compte...
Dans le cas exposé, l'hisoire du chèque étaitune solution de repli, au cas où j'aurais marché, car on m'avait proposé de régler par carte bancaire : bon moyen d'en demander les références

J'ai aussi reçu un message d'Orange : qui m'avertissait, dans un français où l'accentuation était faite un peu au petit bonheur la chance, qu'ils avaient remarqué des mouvements de fonds suspects
émanant de ma carte de crédit. C'était stupide : ce serait à ma banque de me prévenir. Et j'irais voir mon "conseiller financier" pour résoudre le problème. J'ai essayé de prévenir Orange :
mais pas moyen de les joindre. Or, j'ai vu l'état d'affolement de ma mère après qu'elle se soit fait voler sa carte bancaire à Prague,  j'imagine que beaucoup peuvent se laisser prendre.
Je garde présebt à l'esprit ce que j'ai entendu dire par mon grand-père qui avait fait 3 ans de service militaire et était resté prisonnier 5 ans en Allemagne  : "avant d'exécuter un ordre, il
faut attendre le contre ordre".



patriarch 03/07/2009 10:10

j'ai lu ce matin sur mon journal; que 108 salariés de OSRAM étaient licenciés, parce qu'ils n'acceptaient pas une diminution de salaire !!!

Où va t-on ???

Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens