Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 15:43

Entre octobre 1995 et janvier 1997, j’ai été nommée pour effectuer l’intérim d’un groupement comptable vacant regroupant plusieurs collèges ruraux. Outre que mes collègues de l’agglomération s’en sont émus et se sont plaints au Rectorat, considérant que cet « honneur » leur revenait, vu qu’ils étaient plus compétents que moi (mais ce sera l’objet d’une autre chronique de « ces gens étranges… »), j’ai failli, d’une autre façon, entrer dans la quatrième dimension.
En 14 mois, j’ai eu le loisir d’assister à plusieurs conseils d’administration : les gens étaient sympa... Dans un des collèges, autour du blanc cassis – chips, qui clôture ordinairement les C.A. (les budgets de collèges sont très serrés !), j’avais notamment sympathisé avec un jeune prof d’anglais : il avait un visage pas banal (j’ai appris par la suite qu’il était d’ascendance tahitienne), les cheveux longs… et faisait des interventions pleines de pertinence. M’eût-il invitée à manger chez lui, j’aurais vraisemblablement accepté. Et je me serais volontiers laissée entraîner dans une discussion philosophique. Comme lui, qui avoua plus tard y trouver un exutoire, j’adore échanger des idées. Mais mon intérim a cessé avec la nomination d’un comptable titulaire et je n’ai plus eu l’occasion de rencontrer auncun des membres des "communautés éducatives" de ces collèges, situés à une certaine distance, pour ne pas dire une distance certaine de mon établissement principal.
Si je n’ai jamais eu l’occasion d’accepter une invitation conviviale à dîner du sympathique angliciste féru de philo, un des surveillants du collège l’a fait : et c’est en ouvrant mon journal huit mois plus tard que j’ai découvert qu’il avait été assassiné de 20 coups de couteau, après une discussion portant sur le bonheur. Il semblerait que la dernière chose dont il ait eu conscience est que « la peur est un obstacle au bonheur ». Conclusion à laquelle les deux protagonistes étaient en effet arrivés, à l’aube, après plusieurs heures d’échanges philosophiques, si longues que la compagne du charmant prof d’anglais était allée se coucher.
Il semblerait que quand je l’ai rencontré, il suivait un traitement médicamenteux qui bloquait ses délires, traitement qu’il avait stoppé par la suite : agnostique, il se prenait alors tantôt pour une réincarnation de Bouddha, tantôt pour une réincarnation de saint Jean le baptiste. De culture tahitienne, il avait croisé la route d’une Amérindienne et en prison, il a cru pouvoir s’évader par la seule force de sa pensée… « mais s’est heurté aux murs », rapporte un journaliste qui a suivi son procès aux Assises. Il paraît qu’il entre des substances illicites dans les prisons, mais sans cela, Karl MARX ne disait-il que « la religion est l’opium du peuple » ?

Sans tabou, il en était même arrivé à se demander si Hitler n’était pas un prophète et s’en était confié à un de ses collègues d’histoire géographie qui en avait été très secoué.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

LIZOTCHKA 18/03/2009 22:26

Quelle horreur! Un prof!

kéline 11/03/2009 19:16

un personnage de roman.. il a dû en surprendre beaucoup au sein de l'éducation nationale

patriarch 10/03/2009 10:22

il y a toujours eu de ces fanatiques.

Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens