Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 09:18

Le rapport à la religion des Indiens étonne toujours les occidentaux. En Inde prolifèrent les ashrams et temples édifiés par ce qu'une commission parlementaire française ne manquerait pas d'épingler comme sectes.

Les Jaïns, par exemple,  se mettent sur le visage un tulle pour ne pas risquer d'avaler par mégarde un insecte (donc un de leurs ancêtres). Dans la rue, on laisse la place aux vaches (comme ailleurs l'on dit "ladies first", la devise pourrait être ici "cows first". Et elles en profitent, les coquines, de leurs privilèges !), qui sont peut-être la réincarnation d'un parent défunt. Le temple de Deschnoke protège les âmes des membres de la tribu de Karni Mata, une sainte femme vivant au XVe siècle,  réincarnés en rats.


Nous avions passé la nuit précédente dans une "guesthouse" dont le propriétaire, issu de la caste des guerriers, ancien policier (ou militaire, je ne me souviens plus précisément) à la retraite, se consacrait à la méditation. Très pieux, il nous avait confié des graines à donner à manger aux rats du temple de Deschnoke. Si j'ai bien compris (mais je peine à comprendre l'anglais parlé par les Indiens), il était de la famille de la fondatrice du temple, et donc plus ou moins cousin avec les rats du temple.
Les graines en question étaient ces graines de fenouil enrobées de sucre que l'on sert, dans les restaurants indiens, à la fin d'un repas, parce qu'elles ont des vertus digestives. 
Comme partout en Inde, les occidentaux sont assaillis par les enfants en quête de roupies. J'ai ouvert mes sachets de graines et les ai lancées en direction des rats : 3 gamins qui me tournaient autour se sont précipités pour aller manger les graines. Is s'étaient plantés peu auparavant dans le champ de mon appareil.

Pendant longtemps, cet incident m'a bouleversée. Tout comme est troublant le spectacle que l'on a des portes (ou des fenêtres) des trains, quand pour aller d'une ville à l'autre on passe par les bidonvilles édifiés sur les tas d'ordures. Troublante aussi l'indifférence d'une bonne majorité des Indiens à cette misère : c'est que quand on a un mauvais karma, on a un mauvais karma. Mais toute cette vie pour tenter de se racheter. (N.B. : Ayant une petite vie bien confortable, je m'attache pour ma part à ne pas dégrader ma position du point de vue de mon "karma". Une amélioration sera toutefois la bienvenue)

J'ai trouvé le site de Valérie Delhomez qui présente de meilleures photos que les miennes. Elle donne une information dont je ne disposais pas et qui éclaire l'incident que je viens de relater sous un autre jour : il paraît que manger les graines mâchouillées par les rats du temple porterait chance.  
Sur Deschnoke et la ville voisine de Bikaner :
voir
http://valerie.delhomez.free.fr/inde200/deschnoke/deschnoke.htm
et http://valerie.delhomez.free.fr/inde2005/bikaner/bikaner.htm

Partager cet article

Repost 0
Dominique LAURENT - dans mes voyages
commenter cet article

commentaires

kéline 19/09/2008 12:17

il vaut mieux en effet que ce soit vu sous cet angle car si c était la faim qui les poussent à les manger, il y aurait vraiment en effet de quoi être bouleversé

Marianne 18/09/2008 13:59

Namaste!
Malheureusement j'ai eu également ce genre de mésaventure lors de mon voyage en Inde. C'est atristant...

Amitié

Marianne

Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens