Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 14:25

Gayette (Gouyette dans les Vieux de la vieille, de René Fallet), est actuellement une maison de retraite. Son donjon est l'un des plus anciens du Bourbonnais.



En 1490, le seigneur de gayette était François de Boucé. Il entra en conflit avec un bourgeois de Varennes ou de ses environs, nommé Jean Moreau. Pour faire valoir ses droits, François de Boucé mis en avant des témoins de moralité pour attester qu'il était bon et honnête chevalier, d'abord et aussi pour discréditer son adversaire. Il rapporta ainsi qu'il avait été condamné pour meurtre quelques années auparavant.
A bon droit, Moreau fit valoir qu'il avait été amnistié. 
Les archives de Gayette nous décrivent par le menu les circonstances de l'affaire. Retranscription sans retouche pour garder la saveur du langage d'époque :
En 1485, le roi accorda des lettres de rémission à Jean Moreau, coupable d'avoir tué Pierre de La Besche, «homme cault et subtil »  (N.B. : on voit que dans cette affaire aussi, les clauses de moralité ont joué. De nos jours, on emploierait le mot retors" à la place de "cault").

Péronnelle de Viry, femme d'Archambauld Moreau, et mère de Jean vivait avec Pierre de La Besche « à cause de quoy led. Archambault Moreau. de ce desplaisant, a delaisié et habandonné le lieu où il tenoit par avant son domicile..., s'en est allé par le pays comme homme vacabunt et insensé... »
De plus, La Besche « possédoit la pluspart du revenu d'icelle Péronnelle et en disposoit comme du sien, aussi estoit vestu ordinairement du mesme drap que lad. Péronnelle estoit vestue, et lequel drap elle avoit paie et paioit pour luy au marchant » tant « que le peuple à l'environ ne parloit d'autre chose".
"Quant aucun prenoit question aud. suppliant, c'estoit le premier mot et reproche que on lui bailloit, et souventes foiz luy avenoit, dont il avoit si très terriblement desplaisir qu'il eust volu estre mort, priant et requérant aud. de La Besche. qu'il se voulsist abstenir de ainssi faire
». En clair : dans le village, Moreau est ridiculisé. Il est devenu dépressif et suicidaire.

Jean Moreau, que sa mère avait lui aussi entièrement dépouillé, fut contraint de vagabonder comme son père, jusqu'au mois de juillet 1485. A cette date « il s'en retourna aud. pays, et, pour ce qu'il ne savoit où se tenir, s'en alla lougier avecques sad. mère, qui, pour, lors, estoit et se tenoit avec led. de La Besche... et y fut le temps et espace de quinze jours et jusques à ce que led. de La Besche trouva moyen de mettre led. suppliant en l'indignation de sad. mère par faulx et sinistres rapports... ; à l'occasion de quoy, lad. Péronnelle mist hors de lad. maison icellui suppliant … en manière qu'il fut contrainct d'aller logier en hostellerye ».
Le 17 juillet, vers 6 heures du soir, après avoir soupé dans l'hôtellerie où il avait été contraint de se réfugier, Jean Moreau « s'en alla pour passer temps en ung jeu de bilhes qui est près de lad. hostellerie, es faulx bourgs de lad. ville de Varennes. Et y joua une partie avecques ung jeune compaignon, en attendant l'eure de sept heures qu'il se devoit rendre en une petitte garenne que sond. père a près de lad. ville, de deux giectz d'arc ou environ, en laquelle garenne se devoit semblablement rendre à lad. heure une jeune femme amoureuse ». "jeune femme amoureuse" est l'expression qui désigne les prostituées dans les textes médiévaux.
"Et tantost après... print son chemin droit à lad. garenne et dit à ung sien page nommé Loys Du Chemin... qu'il vensit après luy et appourtast sa javelline, comme il avoit de coustume de faire... ; et s'en allarent ensemble jusques auprès de lad. garenne et, quant ilz furent joignant, icelluy suppliant regarda d'une part et d'autre s'il pourroit voir lad. jeune femme... et quant il vit qu'elle n'estoit point venue, il s'en alla esbatre le long des prés qui sont au dessoubz de lad. ville, et qui estoit le chemin par lequel lad. jeune femme, pour le plus secrect et couvert, devoit venir..."
"Et, ainsi qu'il fust près d'une pièce de terre ensemencée de froment, recontra led. de La Besche et ung homme... garny d'un baston... ; et incontinant que led. suppliant... vit led. de La Besche, auquel par avant il ne pensoit nullement, il fust si très horriblement esmeu et courroucé... qu'il print sad. javelline et se dressa droit aud. de La Besche, auquel il dit telles parolles : A tristre, tu as diffamé mes père et mère et semblablement toute nostre lignée, et n'as de ce esté content, mais as de tout point destruit la maison de mesd. père et mère, et as rendu mon père et moy vacabont. A quoy led. de La Besche luy respondit qu'il n'en estoit riens, dont, et semblablement des choses dessusdites, icellui Jehan Moreau fut desplaisant et, de sad. javelline, bailla ung coup en la poittrine dud. de La Besche, duquel coup il tomba à terre».
Celui-ci saisit alors la javeline à deux mains et Jean Moreau, craignant d'être attaqué par le compagnon de son ennemi, tira son « bracquemart » et, d'un coup de taille, coupa un bras et une main à Pierre de La Besche et lui fendit le menton ; il l'acheva par un coup de javeline au côté.

Ces arguments sont réfutés en marge : je ne comprends pas encore les points de droit médiéval qui ont incité Jean Moreau à avancer pour sa défense qu'il a frappé Pierre de La Besche par derrière, lui a fait 16 plaies mortelles et finalement coupé la gorge, ce qui serait plutôt considéré de nos jours comme des circonstances aggravantes.
 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

patriarch 21/08/2008 09:52

Bel endroit pour une maison de retraite à condition qu'il y ait aussi le confort.

Bah, dans ce temps là, qu'était un homme, rien. Maintenant encore moins,à voir comme ils sont traités parfois.

chevalier 21/07/2008 21:47

un bonjour en passant sur ton blog. bravo pour cet article, je connaissait ce lieu car comme beaucoup j'ai vu ce film. mais je n'en savais pas plus. je repasserai te lire, à bientôt

patriarch 21/07/2008 16:29

J'ai bien aimé. Merci.De nos jours,il n'y aurait plus grand monde sur terre !!!!!!

Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens