Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 08:11

L'état sanitaire de la population française s'est beaucoup amélioré entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle. Et, en conséquence, l'accroissement de l'espérance de vie. La différence entre l'espérance de vie des hommes et celle des femmes tenait sans doute à l'alcoolisme, bien plus important chez les hommes.
J'ai toujours pensé que l'enseignement obligatoire, et la diffusion auprès de l'ensemble de la population de mesures simples d'hygiène et de principes d'alimentation était pour beaucoup dans cette amélioration de l'état de santé des français.

On s'inquiète actuellement de l'obésité croissante. Et je viens d'entendre un nutritionniste, le Dr Cohen, s'exprimer à ce sujet.

Son diagnostic : confier à la grande distribution et au "hard-discount" l'amélioration de notre pouvoir d'achat ne peut conduire qu'à une dégradation de l'état sanitaire. Car pour obtenir des produits peu chers, dans un plat cuisiné au poisson, il faut diminuer la quantité de poisson et augmenter la panure ou la matière grasse.
Le Dr Cohen pense que pour les adultes, il n'y a plus rien à faire, car ils sont trop ouverts, trop perméables, culturellement, à la publicité. Mais qu'il faut intervenir dans les écoles : il faudra 15 ans pour changer la tendance, constate-t'il.

Voici l'exercice de composition française donnée par l'institutrice de Marthe Damoret, à faire le 1er mai 1909 !
 





L'autre jour, j'ai regardé la fin de l'émission de Michel Drucker consacrée à Olivier Besancenot (On avait annoncé Jean Ferrat !). J.-P. Coffe a essayé de tenir le même discours au héros du jour, en plaidant pour éviter le gaspillage (il a présenté des joues de saumon, que les poissonniers jettent quotidiennement alors qu'on pourrait les cuisiner). et l'utilisation des "bas morceaux".
Ce discours est généralement considéré comme réactionnaire car il remet les femmes aux fourneaux. Et les empêche de s'intégrer au monde du travail.
O. Besancenot n'a pas manqué de répondre qu'il fallait redistribuer autrement les richesses créées en France.

1e remarque : pour l'avenir de notre planète, il faut arrêter de gaspiller les ressources. Et réapprendre à employer les bas morceaux et à recycler les restes.
2e remarque : si l'on veut contrôler ce que l'on met dans son alimentation, il vaut mieux la fabriquer soi-même que d'en confier le soins à des industriels. Mais celà ne veut pas dire qu'on a besoin d'y passer beaucoup de temps. On ne nous apprend pas à cuisiner rapidement.
3e remarque : il y a certainement à revoir le partage des tâches au sein des familles !
Après 1968, dans le but louable de ne pas maintenir les filles dans un état de "bonne ménagère", on a supprimé l'enseignement ménager. Et introduit la "technologie" dans les programmes.  Je pense pour ma part qu'il aurait mieux vallu le rendre obligatoire pour les garçons !
4e remarque : et tout ceci n'est pas exclusif du fait que le partage des richesses produites collectivement peut certainement se faire plus équitablement !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

:0038: Dany :0059: 16/05/2008 03:13

il a raison mr Cohen.Ici en Chine,rien ne se jette,exemple,dans un poulet tout ce mange,les pattes,la tête,peut-être pas les plumes,quoique !,bonne fin de semaine :0059: bye
A bientôt sur http://dany.enchine.over-blog.com/

Rosie 15/05/2008 07:15

Moi, je n'achète pas de plats cuisinés, j'ai cela en horreur, c'est plein de gras et d'additifs chimiques. Je cuisine beaucoup, j'apprête les restes et je fais un budget alimentaire, en déterminant à l'avance les repas afin qu'ils soient équilibrés et sains à un coût abordable.

Les femmes disent qu'elles n'ont pas le temps de cuisiner, je dis ho! là, cuisiner ce n'est pas si long, on délaisse la télé et on se préoccupe de bien alimenter sa famille, et l'homme met aussi du sien en faisant des travaux ménagers pour alléger sa conjointe qui travaille.

Voilà ma p'tite opinion, elle vaut ce qu'elle vaut.

Bon jeudi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

kéline 13/05/2008 09:35

très pertinentes tes remarques. L'idée de ne pas supprimer mais de faire partager l enseignement ménager aux garçons aurait été excellente. Ils ont souvent une attitude très saine par rapport à la nourriture car ils sont moins stressés avec les nouvelles normes imposées par la mode.

Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens