Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 16:23

Il était de tradition, dans toute réunion de famille, baptêmes, mariages et aux veillées, dont la tradition a disparu bien avant que  je ne naisse, de chanter et souvent même de repousser la table pour dégager un espace au milieu de la  cuisine, qui était aussi la grande salle commune, afin de danser.
J’ai souvent entendu chanter le frère de mon grand-père, l’oncle Cadet, qui avait une voix superbe et l’a gardée jusqu’à un âge avancé. Il a retransmis son goût pour les chansons à ses enfants.
Celle qui me faisait le plus rire, par sa grandiloquence, était une chanson appelée l’ « aviateur », dont mon cousin Georges m’avait retranscrit les paroles. Elle doit  dater des années 20, car elle évoque le même thème qu’un film de George Roy HILL, sorti en 1975, avec Robert REDFORD dans le rôle titre « the great Waldo Pepper », en français, « la kermesse des aigles ».
(Synopsis : "Dans les années 20, le pilote Waldo Pepper se produit dans des cirques volants. Frustré de ne pas avoir volé avec la force aérienne américaine lors de la Première Guerre Mondiale, il s'invente un passé guerrier prestigieux. Son talent pour les acrobaties périlleuses et son ambition le mènent à Hollywood où il doit tourner un film sur cette guerre aérienne qu'il n'a pas faite. Il se retrouve alors confronté à Ernst Kessler, l'as allemand qu'il prétendait avoir combattu...")
Les aviateurs démobilisés s’engageaient donc « dans des circuits »  pour faire des concours d’acrobaties aériennes. Les reconstitutions effectuées dans son film par G.R HILL donnent une idée de ce qu’elles pouvaient avoir de spectaculaires à l’époque des bi-plans.
Voici les paroles de la chanson (hélas !,  je ne me souviens de l’air qu’à partir du 3 vers)
                 C’était un vaillant mécano
                 Vivant presque dans la misère
                 Qui voulut offrir à sa mère
                 Un peu d’aisance et de repos
                 Un jour voulant tenter sa chance
                 Sur un biplan monté par lui
                 Le cœur joyeux, plein d’espérance
                 Il s’engagea dans un circuit
                 Et joyeux, sortant du hangar                      
                 Il chantait prenant le départ.

                 C’est pour toi que j’m’envole
                 Oh ! ma chère maman
                 Pour qu’un peu d’or console
                 Un jour tes cheveux blancs
                 Du danger qui m’affole
                 Je serai le vainqueur
                 Car c’est de tout mon cœur
                 Que pour toi je m’envole."


Il triompha. Ce fut d’un coup
Pour sa mère et lui la fortune.
Mais d’une courtisane brune
Depuis ce jour il était fou.
La belle fille aux yeux de flamme
Avait dit après son exploit :
Si tu veux que je sois ta femme
Gagne encore et je suis à toi.
Et voulant battre un beau record
Il chantait prenant son essor :

« C’est pour toi que j’m’envole
Oh ! ma belle Lison
Car tes serments frivoles
Ont troublé ma raison.
Du danger qui m’affole
Je serai le vainqueur
Car c’est de tout mon cœur
Que pour toi je m’envole »


                Il s’élança . Mais brusquement
                Arrivé au premier virage
                Il aperçut Lison la volage
                Riant au bras d’un autre amant.
                Alors il devint fou de rage.
                La tête en feu, le cœur brisé,
                D’un geste, il coupa l’allumage                           
                Et vint s’écraser à ses pieds.
                Et Lison prise de remords
                Crut voir au fond des grands yeux morts.

                "C’est pour vous qu’elle s’envole
                Ma pauvre âme aux abois
                Vous étiez mes idoles
                Ma pauvre mère et toi.                     
                Si Maman devient folle,
                Pour calmer sa douleur,      
                Dis lui que vers son cœur
                Mon âme vole, vole …

 


Pauvre vaillant mécano ! Mon grand-père paternel avait vu pareillement sa vocation de mécanicien se développer après avoir été versé dans l’aviation pour réparer les bi-plans, car il connaissait la soudure, ayant fait son tour de France comme serrurier (on disait aussi chaudronnier). Mais il vécut moins dangereusement et se contenta d'acheter une moto et un side-car, avec lequel il prétendit 
conduire ma grand-mère enceinte de mon père, chez le médecin. C'est elle qui m'avait raconté l'anecdote, qui la faisait bien rire.

Partager cet article

Repost 0
Dominique LAURENT
commenter cet article

commentaires

PINEAU 27/09/2010 15:23


Merci beaucoup car cela fait 15 ans que je recherche cette chanson que chantait mon père lors de certains repas familiaux. Je dois retrouver prochainement mes frères et soeurs et je crois qu'il y
aura de l'émotion. Merci encore - Yves


Renaud 25/07/2009 17:04

Eh bien ! C'est fou car mon grand-père chantait je crois assez souvent cette chanson aux réunions de familles... (je ne me rappelle que d'une fois il y a dejà pas mal d'années) Malheureusement, maintenant il ne veut plus la chanter et dit ne plus la connaitre.
Je suis tombé sur ce blog en cherchant justement à écouter la version originale... en vain jusqu'à présent.

Si quelqu'un a un filon pour pouvoir l'écouter, je suis preneur :)

Rosie 13/05/2008 08:16

Je ne connaissais pas cette vieille chanson de l'Aviateur, j'ai lu les paroles avec beaucoup de plaisir.

Ce que les gens s'amusaient bien en ces temps là, mieux que nous aujourd'hui. Nostalgie des temps anciens, j'aurais bien aimé vivre à cette époque.

Bon mardi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

paola 12/05/2008 20:57

Merci de ton passage sur le blog
Je te souhaite un bon séjour en Toscane.
A bientôt
Paola

kéline 11/05/2008 14:22

Une histoire qui finit mal mais où l'amour avait une grandee place comme dans les chansons de l'époque. Mon père chantait une chanson de "roses blanches" qui honorait pareilement l'amour fiial
il a bien fait ton grand-père de rester au sol,les avions n'étaient pas vraiment au point à l'époque

Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens