Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 08:15

Excepté dans l’aïoli ou l’aligot, l'ail s'utilise généralement avec parcimonie. Un jour, j’ai trouvé une recette de soupe à l’aïl : la quantité utilisée était importante mais l'auteur assurait que sa soupe ne donnait pas mauvaise haleine !
Je suis allée voir sur internet ce que l’on disait de l’ail : extraordinaire !!! Il a une action bénéfique sur l'hypertension (une consommation régulière parvient en effet à abaisser la pression sanguine et à maintenir la fluidité du sang) et sur le taux de cholestérol Il paraît qu’il a été prouvé qu'une gousse d'ail crue (3 g) par jour abaisse le taux de cholestérol de 20 % en moyenne et il a des propriétés diurétiques. A cela s'ajoute des propriétés antioxydantes qui protègent les cellules des radicaux libres. L'ail est en effet une mine d'oligo-éléments qui interviennent dans de nombreux métabolismes cellulaires. Fer, zinc, manganèse... tous sont bien représentés mais surtout le sélénium, trop rare dans notre alimentation. C'est lui qui possède une action contre le vieillissement prématuré des cellules. Il paraît que Pasteur avait mis en avant en 1858 ses propriétés anti-bactériennes. Les Japonais ont, eux, ajouté que l'ail à des effets anti-allergiques. Il réduit en effet de 90 % les réactions aux allergènes, de bien meilleurs résultats que l'oignon et le poireau, bons seconds toutefois. Consommé de façon régulière, il renforcerait les défenses immunitaires de l'organisme.
Exactement ce qu’il me faut : après mes déboires au travail, j’ai pris 18 kilos : comme j’ai hérité d’une bonne constitution, pendant 3 ou 4 ans, cela n’a pas eu d’incidence. Et c’est au moment où je commençais à perdre du poids que j’ai commencé à manifester des signes d’hypertension. J’ai fini par me résigner à prendre des médicaments, mais j’ai pour projet de les remplacer par une alimentation saine.
Quand j’étais étudiante, mes mais étaient très méfiants quand je me proposais de mettre la main à la pâte pour la cuisine, car ils avaient bien repérée que je n’étais pas une fée du logis et que pour aggraver mon cas, j’avais affirmé ne m’intéresser à la cuisine que parce que j’aimais la chimie au lycée. Et je crois qu’ils lisaient trop «Pilote » (mâtin, quel journal !) et notamment les aventures de Gaston Lagaffe, grand amateur de chimie amusante.
                                    Voici donc la recette de base que j’ai élaborée et deux premières variantes :

Soupe à l’aïl

Aïl : le kilo 7 €   - j’en ai utilisé 350 gr, environ  3 €
Oignons : le kilo 1 € 20  - j’ai mis 2 oignons (environ 0 € 40). On pourrait ajouter des poireaux (vue sles effets anti allergiques  !!!)
Pommes de terre : 2 € le kilo   - j’en ai utilisé 400 gr : un peu moins d’1 €
Il me restait du céleri (environ 200 gr)
J’ai fait cuire le tout dans 3 litres d’eau
Pour l’assaisonnement du sel, de la cardamone et de la coriande

Avec 4 € 40 et 800 gr de légumes, j’obtient 6 rations de potage.

J’ai partagé mon mélange en deux :

variante n° 1 : dans l’un, j’ai mis le restant de crème qui rstait dans mon frigo
variante n° 2 : dans le second, j’ai fait  pocher 2 œufs bio (1 € 10), obtenant ainsi un plat complet pour une personne d'un coût de 1 € 83.

 


Un problème :
l'ail doit toutes ses vertus à sa forte concentration en composés soufrés, responsables de son éventuelle mauvaise digestibilité. J’ai tellement aimé ma recette de soupe que j’en ai repris un grand bol : j’ai éprouvé une lourdeur sur l’estomac.
Je n’ai donc pas mis en ligne cette recette avant d’avoir vérifié  que consommée en quantité raisonnable (un bol), cet inconvénient disparaît !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dominique03 28/02/2008 18:00

Ma mère ùe demande de préciser : "bien penser à enlever le germe de l'ail".
Demain, vendredi, étant jour de marché à Moulins, je vais aller voir les légumes qui sont proposés, pour faire un peu de chimie. Les "vieux" moulinois s'arrangent pour avoir un breaak dans leur emploi du temps pour aller faire leur marché. Hélas ! cette institution est menacée de disparaître, pour être remplacée par un centre commercial avec des "enseignes nationales" qui font plus modernes.
Je me renseigne pour rejoindre une AMAP (en cherchant, j'ai découvert que certaines ont des blogs sur overblog) : celle de Moulins propose des volailles et de la viande. Dans breaucoup de villes, elles se cantonnent au "panier de légumes". Et ce qui est planté est à la discrétion du maraîcher : j'ai vu par exemple une membre d'AMAP canadienne (l'idée est née là-bas il y a 20 ans) lancer un appel au secours car elle ne savait pas quoi faire de l'aïl qu'on lui avait livré en abondance.
J'ai aussi beaucoup entendu parler par des copines des radis noirs livrés assez systématiquement... Et mis à part 2 ou 3 rondelles dans une salade, je ne vois pas bien quoi en faire. En soupe ? May be !

kéline 28/02/2008 10:26

alors tu dessines aussi ? Bravo c e'st tout à fait ressemblant ! ton article est vraiment très intéressant et se termine bien agréablement par ... la soupe à l'aïl avec toutes les précisions nécessaires dont je fais sans tarder un copie coller mmm

Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens