Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 20:19


Le village où je suis née est situé au milieu de nulle part. Ou plus exactement au centre du département de l'Allier, dont les habitants se qualifient de "bourbonnais", histoire de se rattacher à une grande dynastie "qui a donné des rois à l'Europe entière". C'est un joli village qui surplombe la vallée d'une petite rivière appelée la Queune. J'y suis allée pêcher des écrevisses. C'était avant que les rivières de nos contrées ne soient polluées. Sur la crête à côté du clocher de l'église, se dresse un imposant donjon médiéval. 

undefined    Au IXe siècle, Noyant était siège d'une viguerie de l'empire carolingien. 

Au fil des siècles, les paysans, qu'on appelait il n'y a pas si longtemps encore les "bouhoumes",  ont façonné un paysage de bocage.  A Noyant, pas plus qu'à Châtillon, le village voisin, la terre n'est  pourtant, pas facile à cultiver et Jeanne Cressanges qui y situe l'action de son roman la feuille de Bétel a choisi de l'appeler Malterre, la mauvaise terre.
                                        
 undefined     

captur--es-2004-8-19-00002.JPG

C'est une région aux reliefs doux, couverte de nombreux étangs et forêts.
                                            undefined Comme la forêt et l'étang de Messarges.                    

undefined Dans les années 1950, les hérons étaient encore nombreux  à y frayer : d'ailleurs il y en avait un dans la salle à manger de mes grands parents.  Empaillé !     Ils reviennent peu à peu. 

paysages-de-Noyant-00020.JPG

Des bovins paissent paisiblement dans des prairies grasses, couvertes de fleurs au printemps.

le-bocage-au-printemps-00027.JPG

   

undefined

Pays aussi idylique que le Nohant de George Sand  !!!!!.



Mais qui réserve quelques surprises comme ce chevalement de mine.
undefined

A Châtillon, depuis le Moyen Age, on exploitait des mines de charbon. Des filons furent exploités à Noyant à partir du XVIIe et surtout au au XVIIIe siècle.  Les curés, dans leurs registres paroissiaux nous apprennent que les chutes dans les trous creusés pour extraire la charbon n'étaient par rares.
L'exploitation  devint industrielle à compter des années 1900. Des corons furent édifiés en périphérie du bourg dans les années 1910. Dans les années 20, de nombreux mineurs venus de Pologne permirent à la population du village s'accrût jusqu'à 1 600 habitants.
En 1941, un coup de grisou conduisit à l'abandon de la mine. Les mineurs allèrent chercher du travail dans les mines voisines de Buxières ou de Saint-Eloi. 



Les hivers peuvent être pleins de poésie :

undefined

                                                 
                                                      

captur--es-29-janvier-2007-00000.JPG

captur--es-29-janvier-2007-00014.JPG















Surtout quand on dispose d'une cheminée où crépitent de belles flammes... avec la bonne odeur du feu de bois...



Quel peut donc bien être est le rapport de ce paysage avec les images qui suivent ?

undefined




Lotus2.JPG






  


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens