Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 18:45

Gilles Servat est un vieux monsieur sympahique, invité à de nombreux festivals, notamment par une institution comme le journal Ouest France, au côté de Tri Yann ou de Nolwenn Leroy (ah oui, tiens !Nolwenn Leroy chante-t'elle la Blanche Hermine ?). Il donne des concerts à Notre Dame des Landes..

En 1970, il compose La Blanche Hermine : c'est donc une chanson tout à fait contemporaine (que les trentenaires m'excusent de ma définition du terme "contemporain"). J'ai vérifié sur Daily Motion, on y trouve la version originale. Je conseille d'aller donc l'entendre sur cette plateforme.

Personnellement, je ne parle ni le corse ni le basque. I Muvrini peuvent bien chanter ce qu'ils veulent, je n'y comprends goutte.

L'entraînante Blanche Hermine vaut son pesant de cacahuettes ! Je cite :

"J'ai rencontré ce matin, devant la haie de mon champ, une troupe de marins, d'ouvriers, de paysans (dans les années 70, la référence aux soviets d'ouvriers et de soldats faisait donc sens ).

Où allez-vous camarades, avec vos fusils chargés ? Nous tendrons des embuscades, viens rejoindre notre armée.

"Ma mie dit que c'est folie, d'aller faire la guerre aux Francs, moi je dis que c'est folie d'être enchaîné plus longtemps".

Le Front National s'étant emparé de la Blanche Hermine, Gilles Servat a protesté.

Ceci dit : je trouve que les spécificités régionales font à la fois la richesse de la France, mais aussi celle de l'Europe. C'est notamment en soutenant cette thèse que j'ai brillamment réussi mon premier concours d'entrée dans la fonction publique.

Partager cet article

Repost 0
Dominique LAURENT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dominique LAURENT
  • Le blog de Dominique LAURENT
  • : faire connaître ma région, parler des problèmes qui me préoccupent, exposer mes coups de coeur
  • Contact

Recherche

Liens