24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 09:28

Hier, il faisait un temps grisâtre et il pluviotait. Un vrai temps, soit à manger des crêpes, soit à tester le "haggis" que les Holyer m'ont rapporté d'Ecosse.

J'ai entendu parler du haggis pour la première fois, dans un sketch de Jacques Baudoin, qui faisait la voix de Pollux dans le Manège enchanté. Il s'agit d'un mélange d'abâts de mouton, hâchés menus, et cuits normalement à l'étouffée dans la panse du mouton.

Singularité qui explique qu'aux "Jeux écossais", il y a une épreuve de "lancer de haggis" !!!! Une petite exploration du web m'apprend que le "haggis" est peu consommé hors d'Ecosse, mais qu'il y a toutefois un marché aux Etats Unis. En France, c'est un vrai produit de "niche" !

Chez nous, on mange de l'andouillette et du boudin, des tripes, des rognons, du foie, des pieds de cochon, de la queue de boeuf, de la langue. Nous avons eu un président qui raffolait de la tête de veau. Au Portugal, je me suis régalée avec des tripes à la mode de Porto... Donc, nonobstant la réputation que Jacques Baudoin a faite au haggis, il n'y avait pas de raison que celà soit immangeable.

Le "haggis" qui m'a été offert est de qualité "Premium", et même l'eau qui entre dans la composition est garantie "water of Scotland". Sur l'étiquette, une mention précisait qu'on pouvait y ajouter une rasade de whisky : excellente indication !

Et Charles m'avait conseillé de le manger avec des pommes de terres.

Etape numéro un : ouverture de la boîte. La quantité est prévue pour 2 personnes : j'en ai prélevé une moitié.

Etape numéro deux : le faire réchauffer avec un peu de whisky (j'ai hésité : je le fais comme celà ou je le fais flambé ?).

Etape numéro trois : faire une espèce de "mille feuilles" avec des pommes de terres écrasées.

Eh bien ! c'est excellent. Il était épicé comme il le fallait (le doit-on à la qualité Premium ?). Toutefois, la boîte permet en réalité de faire 4 rations de "haggis en hâchis". C'ets un peu "étouffe chrétien". Et l'on peut le servir avec quelques tomates cerises confites et quelques haricots verts très fins.

Partager cet article

Dominique LAURENT
commenter cet article
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 11:15

Je ne jette pas mes bouquins et ils m'ont suivie de déménagement en déménagement.
L'actualité m'inspirant, j'ai recherché Bienvenue à l'Armée rouge que j'avais acheté dans les années 1980. A l'époque, après l'élection de François Mitterand, il faut se souvenir que des Français avaient fui le pays par crainte du totalitarisme communiste. J'en ai d'ailleurs rencontré quelques uns à Montréal : mais ils convenaient tout de même que l'Amérique du Nord, ce n'est pas facile. Et pourtant la province de Québec est, par rapport à ses voisines, très entachée de collectivisme.

Ce "premier guide pratique du collabo" datant de l'époque soviétique, certains conseils sont malheureusement dépassés. Il convient d'écrire un nouveau manuel car comme l'écrivaient les auteurs en préface : " l'amateurisme a fait son temps. Le coup par coup, la confusion, la débâcle, c'est du passé". Il ne faut pas renouveler les erreurs de 1940.

Partager cet article

Dominique LAURENT
commenter cet article
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 12:58

celà me motive pour apprendre des trucs !

Et comme je pleure après un électricien depuis 10 mois, je crois que je vais me renseigner sur l'installation d'un tableau électrique.

J'ai un vieux lavabo, avec une bonde de la même époque. L'autre jour, le joint, qui était sans doute aussi d'origine, est tombé en charpie. Je suis allée me renseigner dans un magasin de brcilage de l'agglo. "Oh ! m'a dit le jeune à qui je soumettais mon problème : société de consommation, celà ne se change plus. Il faut installer un nouveau lavabo !".

Ben voyons !

J'ai insisté et ai fini par trouver un joint torique : en vente par lot de 2, celà m'a coûté 2 € 10 !!!

Il y a 2 ans, j'ai aussi envoyé paître un plombier qui voulait changer mon évier à double bac et installer un double système d'évacuation alors que je lui demandais simplement de me mettre un joint pour éviter une fuite dans mon placard sous évier. Un autre m'a remis en place ma chasse d'eau, appâté par la demande d'un devis pour une nouvelle chaudière.

Partager cet article

Dominique LAURENT
commenter cet article
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 12:11

J'ai beaucoup aimé le film d'Albert Dupontel avec une Sandrine Kimberlain, parfaite.

Les 9 mois fermes dont je parle ici sont ceux qui agitaient, ce matin, les conversations au bistrot où j'ai l'habitude de prendre mon café, pour faire faire une halte à ma vieille toutoune qui souffre d'arthrose.

Christiane Taubira est tout à fait fondée à dire que le jugement rendu à l'encontre de cette ancienne candidate aux municipales sur une liste du Front National, ne fait qu'appliquer le code pénal. Il ferrait beau voir qu'il en soit autrement ! Comme les joueurs de foot qui entendent des cris de singe quand ils ont le ballon, je comprends parfaitement qu'elle soit exaspérée des insultes dont elle est l'objet. Comme ministre, elle me paraît surtout souffrir de la misogynie avant le racisme : j'ai le souvenir de la façon dont a été traitée Simone Veil quand elle défendait sa loi. Ou plus récemment, les remarques sur la façon de s'habiller de Cécile Duflot.

Apparemment, ce n'est pas elle qui a déposé plainte, mais une association guyannaise. Et le jugement a été prononcé en Guyane. Je n'ai pas été en mesure de vérifier si celà avait été par des juges guyanais.

Au bar PMU, les commentaires allaient donc bon train : elle "relâche les violeurs et les assassins" .... "on n'a plus le droit de plaisanter"
Je suis venue à la rescousse d'un des habitués qui faisait remarquer que quand on se présente aux suffrages des français, il convient d'être poli. En convenant toutefois que sur ce seul critère, nombre de politiques devraient être incarcérés.

Comme je n'aime pas, de façon générale, que l'on dise du mal de la justice, même si j'ai bien conscience que les juges sont des êtres humains avec toutes leurs émotions et leurs défauts, il m'a paru logique de préciser que cette dame avait intérêt à faire appel. Si je ne m'abuse, le tribunal compétent sera délocalisé. Elle a contrevenu à la loi, certes, mais si elle n'est pas récidiviste, on ne lui appliquera pas une peine "plancher".

Encore une fois, l'éditorial de La Montagne sur ce sujet étaiit ce matin tout à fait pertinent.

Partager cet article

17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 11:49

Je suis tombée une fois par hasard sur les "reines du shopping" (M6 vers 17 heures). Pourquoi me suis-je intéressée plus à cette émission qu'aux Marseillais ou les Cht'is ? Sans doute parce que j'aime les fringues et que l'animatrice est sympa. Une brésilienne qui sait très bien parler de son pays (elle est intervenue sur une radio pendant la Coupe du monde foot). En outre, c'est une très belle femme qui peut tout porter sans avoir l'air ridicule. Pour ses conseils aux grosses dames en matière de bon goût, je reste plus réservée !

Les thèmes offerts aux concurrentes sont extraordinaires : je me déclare d'avance forfait pour le sujet "élégante en imprimé animal" ! Le thème : "je suis convoquée par le proviseur du lycée de mon fils" m'a particulièrement intéressée. Et je recommande à tous les proviseurs de France et de Navarre de le regarder, de le re regarder, et de le re regarder à nouveau. Car j'ai bien peur qu'ils ne soient pas au fait du "dress code" en vigueur !
Mais ce qui est le plus intéressant, ce sont les commentaires de la "voix off". On sait que le principe de ces émissions, c'est d'extraire des commentaires de leur contexte et de procèder à des montages, ce qui permet de réécrire une histoire. Mais là, c'est assez caricatural. Car, quand j'entends les commentaires des autres concurrentes, moi qui ai un peu pratiqué l'analyse transactionnelle, je n'ai pas grand chose à dire. Bien sûr, des jugements de valeur sont portés. Mais de façon générale, c'est plutôt nuancé. Et elles sont parfaitement en droit d'affirmer d'un vêtement ne leur plaît pas qu'il ne leur plaît pas, sans qu'on y voit systématiquement une méchanceté. Mais la voix (masculine, est-ce un hasard ?) passe tout crible de la misogynie, en partant d'un principe de base : "de ce que les bonnes femmes disent est perfide".


Ce qui fait que je me suis lassée...

Partager cet article

Dominique LAURENT
commenter cet article
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 13:02

dans mon journal préféré, deux infos en parallèle : la première est la défaite de l'équipe nationale de football du Brésil devant celle d'Allemagne. Avec un score digne d'un match Bayern de Munich contre Moulins : 7 à 1 !!!! Une vraie Berezina !

Et les joueurs brésiliens qui dépriment et s'excusent auprès de leurs compatriotes.

: la seconde est une révélation supplémentaire sur le déficit des comptes de l'UMP. Qui devient vraiment abyssal.

Et Jean François Copé qui s'étrangle d'indignation à l'idée qu'un mal intentionné ait pu divulguer des infos révélant que les voyages de sa femme étaient pris en compte par la trésorerie de l'UMP. Et un peu aussi par les contribuables, puisque les fonds publics alimentent en grande partie.

Je suis à peu près certaine de ce qu'il va advenir de l'entraîneur de la Seleçao : il va être licencié.

Mais je parierai assez que l'an prochain la même époque, on entendra encore J-F. Copé se poser encore en victime.

Partager cet article

Dominique LAURENT
commenter cet article
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 14:25

Le football, c'est un jeu où 22 gamins courent après un ballon. Et à la fin, ce sont les allemands qui gagnent !!!

Ce n'est pas cette fois-ci que Battiston sera vengé.

A toute chose, malheur est bon. Les sportifs de cehz nous vont désormais pouvoir se consacrer à plein temps au tour de France. Qui part de Leeds !

Et pourquoi pas deWaterloo, morne plaine ????

Partager cet article

Dominique LAURENT
commenter cet article
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 14:32

Je me souviens d'une blague que j'avais entendue il y a longtemps de celà : c'était l'histoire d'un français qui, ayant un anglais à côté de lui dans un restaurant, se levait et allait lui donner une gifle en disant : "voilà pour Jeanne d'Arc".

L'Anglais protestait : "mais celà fait plus de 500 ans que c'est arrivé !".

"Peut-être ! Mais moi je viens juste de l'apprendre !!!".

Pour être franche, comme je m'intéresse peu au football, j'ai tendance à mélanger le poteau carré qui a détourné le but qu'avait objectivement marqué Batenay et la honteuse agression de Harald Schuhmacher sur Patrick Battiston. Qui tous deux jouaient à Saint-Etienne.

Et il ne faut pas titiller trop la vieille stéphanoise que je suis : elle peut devenir aussi hargneuse que le défenseur de Jeanne d'Arc.

Aussi, je vous le dis : ce soir "Sus à la horde teutonne !". ...

Mais j'ai néanmoinsprévu d'autres activités que de regarder le match ...

Partager cet article

Dominique LAURENT
commenter cet article
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 19:25
De Châtillon au Tonkin

La société qui possédait les mines de Noyant et Fins exploitait aussi des mines de charbon au Tonkin, et plus particulièrement dans la baie d'Halong.

Quelques villageois furent tentés par l'aventure : j'ai rencontré la petite fille de l'auteur de cette lettre, qui devait avoir alors une quinzaine d'années. Elle conserve précieusement les photos que son arrière grand-père avait prises là-bas. Je me demande si Pierre Giraudon, le maire de Noyant qui habitait à la Pierre Percée, côté Noyant, et qui était voisin de la famille Laronde, celui même qui proposa d'accueillir dans les anciens corons les rapatriés d'Indochine, n'avait pas pensé, ce faisant, au séjour de ses voisins au Tonkin.

De Châtillon au Tonkin

Partager cet article

13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 12:58
cadastre napoléonien -

cadastre napoléonien -

Partager cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog